pilier

pilier

pilier [ pilje ] n. m.
• 1155; piler XIe; lat. pop. °pilare, de pila 1. pile
1Massif de maçonnerie, formant un support vertical isolé dans une construction. colonne, piédroit. « quatre-vingt-huit piliers gros comme des tours [...] soutiennent la masse énorme de l'édifice » (Gautier).
Poteau de bois, pylône métallique servant de support. Le métro aérien de Chicago « soutenu par de gros piliers de fer » (Sartre).
2Par anal. Dans une mine, Masse de pierre ou de minerai laissée de place en place pour soutenir le toit pendant l'extraction. Fretter les piliers.
Anat. Piliers du voile du palais : replis muqueux joignant la luette aux parties latérales du voile. — Pilier interne, externe du canal inguinal. Piliers du diaphragme. Piliers postérieurs du trigone cérébral.
Fam. Jambe massive, épaisse. poteau.
3(XVe) Fig. Ce qui assure la solidité, la stabilité. 2. étai, soutien, support. Faire « de leur monopole un pilier intangible de la patrie » (Romains). Les cinq piliers de l'islam.
4(Personnes) Défenseur, soutien. « le sénateur Perchot, un des piliers du radicalisme » (Aragon).
(1508) Fam. Péj. Personne qui fréquente assidûment un lieu. habitué. Un pilier de bar.
Rugby Chacun des deux avants de première ligne qui encadrent et soutiennent le talonneur.

pilier nom masculin (ancien français piler, du latin populaire pilare, du latin classique pila, pilier) Support isolé en maçonnerie, élevé pour recevoir une charge (arcade, voûte, plafond, charpente, etc.). Personne, chose dont la présence, l'activité est essentielle à l'existence d'un organisme, d'une institution : C'est un pilier de la maison. Familier. Habitué d'un lieu public, qui n'en bouge guère : Pilier de bar. Familier et vieux. Jambe grosse, solide. Alpinisme Structure rocheuse subverticale faisant saillie sur le versant d'une montagne. Anatomie Nom donné à plusieurs éléments anatomiques, en raison de leur disposition (piliers du voile du palais, du canal inguinal, du diaphragme). Mines Partie de gisement abandonnée, temporairement ou définitivement, pour soutenir le toit d'une excavation souterraine. Sports Au rugby, chacun des deux avants de première ligne, qui encadrent le talonneur dans la mêlée. ● pilier (expressions) nom masculin (ancien français piler, du latin populaire pilare, du latin classique pila, pilier) Pilier public, en Suisse, endroit réservé, dans chaque commune, à l'affichage des informations officielles. Pilier butant, contrefort, massif qui contrebute. ● pilier (synonymes) nom masculin (ancien français piler, du latin populaire pilare, du latin classique pila, pilier) Support isolé en maçonnerie, élevé pour recevoir une charge (arcade...
Synonymes :
Personne, chose dont la présence, l'activité est essentielle à l'existence...
Synonymes :
- défenseur
Familier Jambe grosse, solide.
Synonymes :
- poteau (familier)

pilier
n. m.
d1./d Massif de maçonnerie constituant un support, dans un édifice. Les piliers d'une cathédrale.
|| Chacun des supports en fer, en bois, etc. soutenant une construction. Pilier métallique.
d2./d ANAT Portion d'un muscle ou d'un organe ayant une fonction de soutien. Les piliers du diaphragme, du voile du palais.
d3./d Fig., péjor. Personne fréquentant assidûment quelque lieu. Pilier de bar.
d4./d Fig. Personne ou chose sur laquelle s'appuie qqch. Les piliers d'un régime politique.

⇒PILIER, subst. masc.
A.ARCHIT. Pile de pierres en forme de support vertical isolé; p. ext., ouvrage de maçonnerie, de bois ou de métal, qui soutient une partie d'un ensemble architectural. La Seine noire et rapide se brisait aux piliers du pont (DU CAMP, Mém. suic., 1853, p.78). C'est une nef de cathédrale, la plus splendide que j'aie jamais vue. Des piliers prodigieux portent des arcs de marbre noir et blanc, qui enjambent d'incroyables vides (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p.141):
1. ... une vaste cour entourée d'un portique quadrilatéral, soutenu par des piliers ayant pour chapiteaux quatre têtes de femmes aux oreilles de vache (...) qui supportaient un dé de grès dur.
GAUTIER, Rom. momie, 1858, p.194.
SYNT. Pilier central, carré, composé, cruciforme, engagé, géant, massif, roman, rond, trapu; énorme, fort, grand, gros, haut, lourd, noir, premier, vieux pilier; pilier de bois, de fonte, de granit, de marbre, de pierre; accroché au, appuyé contre un pilier; forêt de piliers.
Pilier butant. Support de voûte en maçonnerie. [À l'église de Sergius et Bacchus, à Constantinople], des piliers butants furent établis autour de la coupole (LENOIR, Archit. monast., 1852, p.292).
Pilier de moulin à vent. Ouvrage de maçonnerie qui porte le corps du moulin à vent. (Ds Ac. 1798-1935, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG).
B.P. anal. (de forme et/ou de fonction)
1. ANAT. Partie ayant fonction de soutien d'un organe ou de délimitation d'un orifice.
Piliers du diaphragme. ,,Éléments d'insertion postérieure du diaphragme à la colonne lombaire, constitués de fibres formant deux gros faisceaux`` (Méd. Biol. t.3 1972). Le pharynx se continue en un canal à peu près cylindrique, qui traverse la poitrine, adossé au corps des vertèbres, et, après avoir pénétré dans l'abdomen, entre les piliers du diaphragme, s'ouvre dans la cavité de l'estomac (CUVIER, Anat. comp., t.3, 1805, p.367).
Piliers du voile du palais. ,,Quatre replis musculo-muqueux disposés deux à deux de chaque côté de la luette, sur les parties latérales du voile du palais`` (Méd. Biol. t.3 1972). L'enduit blanchâtre recouvrait le pharynx, les amygdales, les piliers du voile du palais (BRUMPT, Parasitol., 1910, p.714).
2. HIPP., vieilli. Chacun des poteaux de bois entre lesquels on attache un cheval pour le dresser. (Ds Ac.).
3. HORLOG. Petite colonne qui maintient les platines ou les ponts éloignées l'une de l'autre dans les montres ou pendules. (Dict. XIXe et XXes.).
4. MINES ET CARR. Masse de gisement non exploitée, laissée à intervalles réguliers pour soutenir le toit d'une exploitation souterraine. La mine s'affaissa sur une étendue d'environ 9 hectares. Des signes précurseurs, tels que des mouvements du sol et la fissuration des piliers, avaient heureusement fait éloigner les ouvriers de la zone dangereuse (Ch. DURAND, Industr. minér. Lorr., 1893, p.23). Lorsque le toit [d'une carrière souterraine] est bon et présente une solidité suffisante, il suffit de laisser par place des piliers de roche ayant de un à deux mètres de côté (CAHEN, BRUET, Carrières, 1926, p.131).
Pilier abandonné. V. abandonné ex. 9.
5. ALPIN. Saillie rocheuse verticale sur le versant d'une montagne (d'apr. ROB. 1985).
6. Fam. Jambe lourde et massive. (Dict. XIXe et XXes.). Synon. pop. poteau.
C.P. anal ou au fig.
1. Ce qui constitue le principal support, ce qui assure la stabilité. La théorie du déterminisme, ce fondement incontesté de toute science positive —ce pilier inébranlable de la vieille histoire classique (L. FEBVRE, Vivre l'hist., [1941] ds Combats, 1953, p.29). Le dogme de Lavoisier, celui de la conservation des éléments, un des piliers sur lesquels s'est développée la chimie du XIXesiècle (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.15).
[En parlant d'une pers.] Soutien ferme et solide. Noms célèbres d'avocats, députés, ministres, et, entre tous, celui de Numa Roumestan, le Vendéen du Midi, pilier de l'autel et du trône (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p.280). Ces pesants travailleurs du conseil d'État, les piliers de l'Empire (VALÉRY, Variété II, 1929, p.81).
2. SPORTS (rugby). Chacun des deux avants de première ligne qui, dans la mêlée, encadrent le talonneur. Il (...) tient avec honneur sa place d'avant pilier de mêlée de l'équipe (ARNOUX, Solde, 1958, p.69). Le règlement impose trois joueurs en première ligne, ni plus, ni moins. Le talonneur doit tenir les piliers d'une façon particulière en plaçant ses mains sous leurs aisselles (Le Rugby, Paris, P.U.F., 1961, p.45).
3. Péj. Personne habituée à fréquenter certain(s) lieu(x). Pilier de bistrot, de café, d'estaminet, d'antichambre. Dans l'admiration qu'on a pour Verlaine, je sens une trop grande part de pitié pour le pilier d'hôpital (RENARD, Journal, 1894, p.241). Un des frères de Catherine, jeune homme d'une quinzaine d'années, était devenu un pilier d'église depuis le jour où Thomas avait donné l'absoute (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p.194):
2. ... donner aux Académiciens au delà du nécessaire, c'est leur donner le désir de jouir: c'est leur inspirer le goût de la dissipation; c'est en faire des fainéants, des parasites, des piliers de théâtre.
MARAT, Pamphlets, Charlatans mod., 1791, p.266.
Prononc. et Orth.:[pilje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) [Fin XIes. constr. piler (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1, n° 806)] déb. XIIes. piler (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1068); ca 1155 pilier (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 732); b) XIIIe s. fam. «jambes» (Marguet convertie, 4 ds A. JUBINAL, Nouv. rec. de contes, dits, fabliaux, t.1, p.317: car trop sont foible mi piler); 1640 «jambes lourdes et épaisses» (OUDIN Curiositez: il a de bons gros piliers); c) 1680 horlog. (RICH.); d) 1694 carr. (CORNEILLE); e) 1787 anat. piliers du voile du palais (BORDENAVE, Essai sur la physiologie, Paris, Méquignon, t.1, p.228 ds QUEM. DDL t.28); 1805 piliers du diaphragme, voûte à trois piliers (CUVIER, op. cit., t.3, p.367 et t.2, p.135); 1962 pilier du canal inguinal (ROB.); 2. a) 1220-40 piler fig. «soutien, défenseur» (Lancelot, éd. A. Micha, t.4, p.231: vos estes orandroit comme pilers de chevalerie); ca 1265 fig. «ce qui constitue l'essentiel, ce qui assure la stabilité» (BRUNET LATIN, Trésor, II, 7, éd. F. J. Carmody, p.179: le piler de beatitude); b) 1508 «personne qui fréquente assidûment un lieu» (E. D'AMERVAL, Diablerie, éd. C. F. Ward, 61b: pilliers [...] de taverne); 1640 (OUDIN Curiositez: pilier de cabaret); c) 1925 sports rugby (J. PRÉVOST, Plaisir des sports, p.127 ds ROB. Suppl.). Pilier est issu par substitution de suff. de piler, d'un b. lat. pilare, dér. du lat. pila «pilier, colonne» (pile1). Fréq. abs. littér.:1032. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 1659, b) 2048; XXes.: a) 1166, b) 1174. Bbg. Archit. 1972, p.81 (s.v. pilier central), 87, 222, 223. — GIESE (W.). Frz. pilori... Z. rom. Philol. 1937, t.57, p.582. — GOHIN 1903, p.370 (s.v. pilier flottant). — QUEM. DDL t.3, 18, 28.

pilier [pilje] n. m.
ÉTYM. V. 1155; piler, XIe; du lat. pop. pilare, dér. de pila. → 1. Pile.
1 Ouvrage de maçonnerie, souvent à section carrée, formant un support vertical isolé dans un édifice, une construction. || Pilier carré, rond ( Colonne). || Pilier cantonné de colonnes, formé d'un faisceau de colonnes (cit. 2). || Chapiteau (cit. 3), imposte d'un pilier. || Pilier formant pied-droit. || Pilier de soutien. Abloc. || Pilier engagé. Pilastre. || Pilier-butant.Piliers qui soutiennent, supportent une voûte (→ Bas-côté, cit. 1), consolident un mur, servent de contrefort… || Portiques dont les architraves (cit. 3) reposent sur des piliers. || Élancement (cit. 1) des piliers d'une chapelle gothique. || Piliers qui s'élancent d'un jet (→ Futaie, cit. 4). || Piliers massifs (cit. 1). || Arcades à piliers trapus (→ Gueule, cit. 25). || Salle obscure (cit. 2) aux lourds piliers romans.
Par anal. Poteau de bois, pylône métallique servant de support. || Pilier en béton, en charpente métallique. Pylône (→ Métro, cit. 2). || Les piliers d'un pont. 1. Pile(1889, Année sc. et industr. 1890). || Les quatre piliers de la tour Eiffel.
1 Un pilier manque, et le plafond,
Ne trouvant plus rien qui l'étaie,
Tombe sur le festin, brise plats et flacons,
La Fontaine, Fables, I, 14.
2 (…) quatre-vingt huit piliers, gros comme des tours et composés chacun de seize colonnes fuselées et reliées entre elles, soutiennent la masse énorme de l'édifice (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 109.
3 Lorsque la jeune fille pénétra sous la nef, l'ombre avait envahi le chœur et c'était à peine si l'on pouvait voir les piliers corinthiens alternant avec les ogives.
J. Green, Léviathan, I, IX.
Par compar. et par métaphore. || Les Sept Piliers de la sagesse (titre franç. d'une œuvre de Th. E. Lawrence).Allus. littér. :
3.1 La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles
Baudelaire, les Fleurs du mal, IV, « Correspondances ».
Alpin. Éperon rocheux vertical.
2 Techn. a (1694). Mines. || Piliers de carrière, de mine : masses de pierre, de minerai laissées de place en place pour soutenir le ciel de la carrière ou de la couche pendant l'extraction. || Abattre des piliers de houille. Dépiler.
b Archit. || Piliers de pierres de taille engagés dans un mur de briques. Chaîne.
c Horlog. Pièce servant de support ou d'entretoise à deux autres pièces (platines, platine et pont, etc.).
3 (1869). Anat. || Piliers du voile du palais : les « quatre replis muqueux qui divergent de la base de la luette à la manière des arceaux d'une voûte » (Veillon-Lovasy). || Les piliers antérieurs et postérieurs délimitent deux petites fosses où logent les amygdales.Pilier interne, externe du canal inguinal. || Piliers du diaphragme. || Piliers postérieurs du trigone cérébral.
4 (1656). Par métaphore, fam. Jambe massive, épaisse. || Tenir ferme sur ses piliers.
5 (XVe). Fig. Ce qui constitue l'essentiel, ce qui assure la continuité, la stabilité de quelque chose. Étai, soutien. || La famille, pilier de la société. || Commerce (cit. 8) qui devient un pilier intangible de la patrie.
6 (Personnes; fin XIVe). Défenseur, soutien (cf. la même métaphore avec poteau). || Homme influent qui est un pilier de la religion, de son parti.
4 (…) le sénateur Perchot, un des piliers du radicalisme, m'affirme que de nouveaux accords avec la Russie (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XXIV.
Péj. (1558). Personne qui fréquente assidûment quelque lieu. Habitué.Pilier de bar, de cabaret, de café, d'estaminet… (→ Lansquenet, cit. 3). || Pilier d'antichambre (cit. 5).
7 Sport (rugby). Chacun des deux avants de première ligne qui encadrent et soutiennent le talonneur. || Il joue pilier dans l'équipe de Tarbes.
5 Mêlée. À l'avant-garde des deux équipes, se gonflent les encolures et se heurtent les têtes bien faites, en forme de carènes; les piliers s'enracinent par leurs crampons et ahanent, et deux lignes d'arcs-boutants renforcent cette brusque architecture. La troisième ligne pourtant se ploie en arcs plus souples, et chacun tient un œil dehors.
Jean Prévost, Plaisirs des sports, p. 127.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем сделать НИР

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pilier — PILIÉR, piliere, i, subst. 1. s.n. Porţiune dintr un zăcământ delimitată prin lucrări miniere sau cuprinsă între zone de exploatare. 2. s.m. (Rugbi) Fiecare dintre cei doi înaintaşi din prima linie care încadrează pe taloner într un meleu. [pr.:… …   Dicționar Român

  • pilier — Pilier. s. m. Ouvrage de maçonnerie servant à soustenir un édifice. La voute de cette Eglise est soustenuë sur tant de piliers. des piliers extrémement hauts. On appelle à Paris, Les piliers du Palais, Ceux qui servent à soustenir la voute de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PILIER — s. m. Sorte de colonne ronde ou carrée, sans proportion et quelquefois sans ornement, qui sert à soutenir un édifice ou quelque partie d un édifice. Piliers des voûtes, des arcades. Pilier gothique. La voûte de cette église est soutenue par tant… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • pilier — (pi lié : l r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l s se lie : des pi lié z élégants) s. m. 1°   Tout massif qui sert à soutenir quelque partie d un édifice. •   Entre ces vieux appuis dont l affreuse grand sale Soutient l énorme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PILIER — n. m. Ouvrage de maçonnerie en forme de grosse colonne ronde, carrée, etc., qui sert à soutenir un édifice ou quelque partie d’un édifice. Piliers des voûtes, des arcades. Pilier gothique. La voûte de cette église est soutenue par tant de piliers …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Pilier — Pour les articles homonymes, voir Pilier (homonymie). Un alignement de piliers Un pilier est un organe architectural sur lequel se concentrent de façon ponctuelle …   Wikipédia en Français

  • pilier — Un Pilier, Pila, Columna, Stela. Piliers ou jambes de pierres, Pilae lapideae. Garni de piliers, Columnatus. Un patin de pilier, Stylobates, Stereobates. B. Piliers boutans, Pilae obtinentes, Anterides, Erismae. B. ex Vitru. Le pilier et… …   Thresor de la langue françoyse

  • pilier — nm., colonne : pilyé nm. (Albanais.001, Saxel, SAX.195b24), kolona nf. (001). A1) petit pilier (d une balustrade, d une clôture) => Balustre. A2) pilier central, colonne de maison à murs de bois pleins : pointe d âne nf. (ARH.207), (colonne… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • pilier — Maître de maison de femme …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • pilier — comparative of pily …   Useful english dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”